Les bons plans à Miami

Miami en Floride
Ci-dessus : La Skyline de Miami en Floride.

En-dehors de la saison touristique (hiver et vacances d'été), les tarifs des hôtels chutent, jusqu'à 40%. Se renseigner sur les jours fériés et festivités typiquement américaines (Thanksgiving par exemple) ou la proximité du week-end, les tarifs peuvent là encore varier. Le forfait « Go-Miami », disponible au Visitors Center de Miami Beach et sur le site Internet Go Miami Card (www.gomiamicard.com) permet d'accéder à 25 attractions majeures et propose des réductions dans certains restaurants et commerces de la ville. Entre $110 et $140. Par exemple : aquarium de Miami (Seaquarium) et zoo de Miami (Miami Metro Zoo), Jungle Island, location de bicyclettes, musées d'art, d'histoire, excursion à Key West ou dans les Everglades.

Le système de forfaits « Go Card » existe dans la plupart des grandes villes américaines (Boston, San Francisco, Seattle, Chicago, San Diego, Los Angeles, ...) En Floride, la ville d'Orlando propose sa carte « Go Orlando ».

Assurément le moyen de transport le plus économique à Miami Beach. Les bus électriques (très design) de la municipalité « South Beach Local » sillonnent le très touristique Art Deco District tous les jours. Les bus partent tous les quarts d'heure et opèrent sept jours sur sept de 7h45 à 1h du matin (dès 10h le dimanche et durant les vacances).

Art Deco District à Miami Beach
Ci-dessus : L'Art Deco District à Miami Beach.

Envie de bouger sur des rythmes cubains ? Pour apprendre à danser la salsa, le restaurant YUCA (cuisine cubaine) au numéro 501 de la Lincoln Road sur Miami Beach. Cours de salsa le vendredi et samedi en début de soirée. La piste de danse s'ouvre aux danseurs confirmés (et aux autres s'ils en ont le courage...) dès 22h.

Les pièges à Miami

Prévoyez un budget conséquent. Loisirs bien sûr, mais aussi restaurants et surtout hôtels. La Floride est l'État le plus cher du pays et Miami, en particulier Miami Beach, ne fait pas exception à la règle. Ici, tout n'est que tentation et spécialement étudié pour appâter le touriste que vous êtes (lire la rubrique : « Pour $3.25, je passe une journée folle à Miami »).

N'oubliez pas de toujours ajouter les taxes au prix affiché. Mauvaises surprises en vue, en particulier au restaurant où les taxes s'appliquent aussi mais ne sont pas affichées. C'est toujours la surprise en fonction du produit que vous convoitez et ça varie d'état en état, parfois de ville en ville. En Floride, les taxes s'échelonnent en moyenne de 5% à 15%.

Bayfront Park à Miami
Ci-dessus : Bayfront Park à Downtown Miami.

N'oubliez pas qu'au restaurant, dans les bars, dans les taxis, le service n'est pas compris. Seule exception, les chaînes de fastfood (mais attention, pas les traditionnels « diners américains » ou le pourboire est attendu). Bref, la règle, c'est que dès qu'il y a service – et pas derrière une caisse enregistreuse – il y a pourboire, même pour le barman. Le pourcentage varie naturellement en fonction de votre degré de satisfaction mais ne vous avisez pas à donner moins de 10%, même dans le pire des cas, c'est très malvenu. Irritant parfois mais généralement, le personnel des restaurants est très (trop?) attentif, serviable, souriant... c'est la magie américaine du pourboire.

A proximité de gros pays producteurs de drogue, la ville de Miami reste une importante plaque tournante pour les trafiquants. Ici, comme dans la plupart des mégapoles américaines, la prudence est de mise une fois la nuit tombée autour de « Downtown Miami ». Attention, en particulier, aux quartiers de Opa Locka, Liberty City et North Miami.

Miami en Floride
Ci-dessus : La Skyline de Miami en Floride.

Si les États-Unis sont un paradis pour la voiture, il existe des exceptions et Miami en fait partie. Circulation difficile, parkings rares et chers, mieux vaut laisser son automobile en périphérie et rejoindre le centre en transports publics. Une fois sur place, la bonne vieille marche s'avère la plus pratique pour découvrir Miami Beach. Les hôtels ne proposent généralement pas de place de parc ou à des tarifs plutôt dissuasifs, à ajouter naturellement au prix de la chambre.

Que les prix du matériel numérique et hifi sont alléchants dans les échoppes des quartiers touristiques ! Attention, les arnaques y sont légion : matériel défectueux, incompatibles un fois rentré, quand il n'est pas tout simplement lesté avec du sable ! A proscrire donc, on préférera toujours les grands magasins spécialisés, très nombreux.