Walt Disney World Resort en Floride

Walt Disney World Resort en Floride
Ci-dessus : Magic Kingdom (Walt Disney World Resort) à Orlando en Floride.

A une trentaine de kilomètres de la ville d'Orlando, le parc d'attractions "Walt Disney World Resort" s'étire sur 110 km2, soit le double de la superficie de l'île de Manhattan. C'est le plus vaste parc Disney du monde. Il se divise en plusieurs parcs à thèmes, une vingtaine d'hôtels et des centaines de commerces en tous genres. C'est une véritable ville, "magique" comme l'a souhaitée son fondateur Walt Disney, mais surtout administrative, puisque en 1965, le parc de M. Disney obtint des autorités floridiennes un véritable statut de municipalité indépendante gérée par une société privée, la première commune du genre dans le monde… Au-delà d'une simple commune, c'est un petit pays qui possède sa propre monnaie, le "Disney dollar" dont le taux équivaut au dollar américain.

Disney World voit progressivement le jour une vingtaine d'années après "Disneyland", le premier parc Disney de l'histoire, inauguré en 1955 à Los Angeles en Californie. Le contrôle de ce parc extrêmement populaire échappait un peu à l'empire Disney qui voyait fleurir, dans ses alentours, une multitude d'hôtels et de commerces concurrents, profitant du public nombreux drainé par le complexe de loisirs. Soucieux de regagner cette manne financière et d'étendre sa nouvelle offre à grand spectacle, Walt Disney lui-même entreprend les premiers repérages de son futur parc d'attractions qu'il veut gigantesque. Son choix se porte rapidement sur un vaste territoire près d'Orlando, au croisement stratégique de plusieurs autoroutes où de monumentaux travaux commencent en 1967.

Monorail à Walt Disney World
Ci-dessus : Le Monorail reliant plusieurs hôtels Disney aux parcs d'attractions.

Les portes du "Walt Disney World" s'ouvrent en 1971. C'est le "Royaume enchanté" (Magic Kingdom) de sept pays thématiques, dominés par le clocher du Château de Cendrillon. Parc "historique" du désormais vaste complexe, c'est Walt Disney qui l'a imaginé et créé. A sa mort, d'autres parcs à thèmes se sont ensuite accolés au parc initial.

En 1982, EPCOT enrichit le Royaume de onze pays supplémentaires et part à l'assaut du "Future World" et de ses nouvelles technologies. La silhouette de sa géosphère "Spaceship Earth" est devenue l'un des symboles du parc. Sept ans plus tard, Disney inaugure un nouveau parc à thèmes sur les studios de cinéma, le Disney-MGM Studios et en 1997 ouvre un parc zoologique, le "Disney's Animal Kingdom" (le "Paradis Disney des animaux").

Ceinturant le parc, un important complexe hôtelier propose plus de 20'000 chambres autour d'une vingtaine de thématiques et de tarifs différents. Pour les relier au parc, Disney a développé un véritable réseau de transports publics, entièrement gratuits pour ses visiteurs, composé de bus, de bateau et de trains surélevés.

Aujourd'hui, l'empire Disney dépasse très largement les frontières américaines. Des parcs similaires ont vu le jour à Tokyo, à Paris et à Hong Kong. La société dispose même de sa propre compagnie de croisières familiales, la "Disney Cruise Line", pour laquelle elle a même acquis une île privée dans les Bahamas, Castaway Cay, consacrée étape exclusive de ses bateaux.

Magic Kingdom, Walt Disney World

Le plus célèbre des parcs Walt Disney World, Magic Kingdom (ou « Royaume magique ») s'étire au pied de son très symbolique Château de Cendrillon. Il se divise en 7 pays (lands) distincts qu'il vous sera bien difficile de parcourir en une seule journée.

Main Street USA

La « Main Street USA » (rue principale des États-Unis) est l'artère incontournable qui accueille les visiteurs dès leur arrivée et les conduit au charismatique Château de Cendrillon. Bordée de boutiques et de restaurants, elle n'héberge pas d'attractions. C'est ici que se déroule chaque soir la parade des personnages Disney embarqués dans une trentaines de chars scintillant de lumières (« SpectroMagic Parade »). En journée, la Main Street USA est parcourue par des transports sortis d'un autres temps, comme ces trolleys sur rails tirés par des cheveux (« Main Street vehicles »). Elle héberge aussi l'une des trois gares (au premier étage du centre d'information) des trains à vapeur « Walt Disney World Railroad » proposant un voyage d'une vingtaine de minutes autour du parc Magic Kingdom, une agréable entrée en matière.

Adventureland

Adventureland présente surtout des parcours scéniques dans des décors exotiques souvent époustouflants. Pirates caribéens (« Pirates of the Caribbean ») emmenés par leur capitaine Jack Sparrow, Contes des mille et une nuits à dos de tapis volants (« The Magic Carpets of Aladdin »), oiseaux chantants (« The Enchanted Tiki Room – Under New Management »), maison de naufragés nichée dans les arbres (« Swiss Family Treehouse »), ou croisières-safaris du début du siècle dans la jungle sauvage (« Jungle Cruise »).

Frontierland

Frontierland vous emmène dans le Grand Ouest américain, au pays des cowboys et des mines d'or. Par exemple à bord du Mountain Railroad qui entraîne ses passagers à folle allure dans les entrailles de Tumbleweed, reproduction d'un ville typique du Far West américain (« Big Thunder Mountain Railroad »). L'attraction « Splash Mountain » propose une course de rapides à l'intérieur de rondins de bois qui se termine par une chute d'une vingtaine de mètres (attention, on en ressort mouillés), tandis qu'au Frontierland Shootin' Arcade », les cowboys en herbe s'entraînent au tir. Pour les cadets : le spectacle musical des oursons « Country Bear Jamboree » et la place de jeux conçue juste pour eux sur l'île de Tom Sawyer (« Tom Sawyer Island »).

Liberty Square

Frissons au Liberty Square et son manoir hanté (« The Haunted Mansion »), l'attraction la plus courue de Liberty Square, et patriotisme à « The Hall of Presidents » et sa quarantaine de présidents-américains-robots-audio-animatroniques. C'est d'ici aussi que partent les bateaux à aubes « Liberty Square Riverboat » qui remontent les rivières du parc à la découverte de Frontierland et de l'île de Tom Sawyer.

Fantasyland

Fantasyland, surmonté du Château de Cendrillon, propose des attractions plutôt destinées aux juniors. « Mickey's PhilharMagic », un dessin animé 3D de 12 minutes dans la lignée de Fantasia, met en scène Mickey et son pote Donald. « Peter Pan's Flight », parcours scénique, se glisse dans la peau du héros volant, entre terre et ciel. Dans le même style, « The Many Adventures of Winnie the Pooh » raconte le monde de Winnie l'ourson et de ses amis, embarquant les visiteurs à bord de pots de miel géants. Les cadets apprécieront aussi Blanche-Neige, ses sept nains et la méchante sorcière dans « Snow White's Scary Adventures », les chevaux de bois du carrousel de Cendrillon (« Cinderella's Golden Carrousel »), les Dumbos volants aux grandes oreilles (« Dumbo The Flying Elephant »), les tasses dansantes d'Alice au Pays des Merveilles (« Mad Tea Party ») et les quelque 300 enfants du monde entier de « It's a Small World », l'une des animations de robots audio-animatroniques les plus spectaculaires du parc, élaborée par Disney pour l'exposition universelle de New York en 1964. Le « Pooh's Playful Spot » est une vaste zone de jeux pour les enfants, où les parents peuvent souffler un peu, s'asseoir et se détendre... avant de repartir !

Tomorrowland

Tomorrowland renferme quelques unes des attractions les plus sensationnelles et les populaires du parc. Armez-vous de patience... ou de FastPass (lire la rubrique bons plans de « EPCOT, Disney World à Orlando »). Vols en soucoupes volantes et batailles de lasers avec les héros de Toy Story 2 dans « Buzz Lightyear's Space Ranger Spin », courses poursuites extragalactiques au « Stitch's Great Escape » (dans le noir, ce qui peut effrayer les plus petits) mais surtout « Space Mountain », la star des attractions du parc, un véritable grand huit qui joue avec la désorientation géographique du passager, le plongeant dans la nuit noire de l'univers (durée du parcours : 2,5 minutes, minimum 112 cm). Et comme un peu d'éducation ne fait jamais de mal, le « Walt Disney's Carrousel of Progress » relate l'histoire de l'évolution des technologies au cours du 20e siècle, thème si cher au cœur du papa de Mickey (durée : 21 minutes). Les plus jeunes courront retrouver les gentils monstres de Monstre et Cie dans leur spectacle interactif « Monsters, Inc. Laugh Floor » ou fileront piloter les bolides de course – sur rails - du « Tomorrowland Speedway » (minimum 137 cm). Courses en fusées au « Astro Orbiter », carrousel pour les plus petits au « Barnstormer at Goofy's Wiseacre Farm ». Le Tomorrwland est parcouru par le monorail « Tomorrowland Transit Authority ».

Mickey's Toontown Fair

Enfin, Mickey's Toontown Fair est un monde lilliputien à la taille des tout petits, là où vit la plus célèbre souris du monde avec tous ses amis. Visite de la maison de Mickey (« Mickey's Country House ») et de celle de Minnie (« Minnie's Country House ») - mais non, ils ne vivent pas ensemble ! Pensiez-vous – et aire de jeux sur le bateau de Donald (« Donald's Boat »), Séances photos avec les personnages Disney au Toontown Hall of Fame Tent.

Bons plans

L'entrée « standard » ne donne accès qu'à un seul parc « Disney ». Si vous souhaitez en visiter davantage durant votre séjour, renseignez-vous sur les forfaits permettant de grouper plusieurs parcs du groupe à des tarifs préférentiels.

Des promotions et offres spéciales sont disponibles toute l'année sur le site internet de Walt Disney World Resort. Les tickets d'accès aux parcs peuvent aussi s'acheter directement à l'entrée de ceux-ci ou à la réception des hôtels avoisinant Disney World.

Un sérieux contrôle de sécurité est obligatoire avant de pénétrer dans le parc. Il pourra en intimider plus d'un : fouille des effets personnels et relevé des empreintes digitales. Ceux qui refusent obstinément de transmettre leurs empreintes à Mickey ont une option (il faut la demander, elle n'est inscrite nulle part) : signer leur ticket d'entrée et présenter leurs documents d'identité à chaque passage aux guichets. C'est ce qui les autorisera à partir et à revenir dans le parc en cours de journée.